Prochains Evénements

02-09-2014
Atelier sur « le Partage et la Valorisation des résultats de la Recherche par l’implication des Acteurs de Développement en Afrique de l’Afrique Centrale » Cameroun

L’atelier se propose de visiter les aspects majeurs liés aux  thématiques technologiques globales  identifiées, d'en…

16-07-2014
Forum international sur la promotion des innovations et des partenariats dans le secteur agro-alimentaire et des agro-ressources Dakar

 16 au 18 juillet 2014 En Afrique, vu le poids social de l’agriculture qui…

10-07-2014
Forum Africain sur la Gouvernance de l'Internet

10 - 12 Juillet 2014 Cairo, Égypte S’inspirant des Objectifs du Millénaire pour le Développement…

Dernières nouvelles

Sommet 2016 Afrique - Aide et Développement International
01-02-2016 uneca.org Centre de conférences des Nations Unies, Addis-Abeba, EthiopieLe sommet se focalisera sur…
2016: Nigéria commence une exploitation commerciale du satellite dés le 16 janvier
12-01-2016 Newswatchtime Nigéria est devenu le premier pays africain à se positionner à l’échelle International…
AREI 10 milliards d’euros pour l’électricité en Afrique
17-12-2015 afriquetechnology.com  Les pays développés ont déjà mobilisé 10 milliards d’euros de financements publics…
POUR NE RIEN RATER!Abonnez-vous via RSS

Objectifs stratégiques

Les objectifs globaux retenus  sont les suivants :

1. AIDER LES ETATS-MEMBRES A FORMULER DES POLITIQUES EN MATIERE DE SCIENCES ET  DE TECHNOLOGIES.

Dans certains Etats africains, on note une obsolescence et/ ou un manque de documents de politique en matière de Science et Technologie. Cette lacune ne leur permet pas de profiter pleinement des avantages de la Science et de la Technologie, qui sont de véritables leviers de développement économique et social.

Le Centre compte ainsi s’atteler à aider les Etats-Membres à se doter de politiques en matière de Sciences et de Technologies.

  • ENCADRE 1

Résultats escomptés

Indicateur de performance

Elaboration et mise à disposition de documents adaptés

Documents élaborés et disponibles au niveau des Etats

Renforcement des capacités des experts nationaux à élaborer des documents de politique scientifique

Nombre d’experts nationaux formés

 2. ELABORER ET METTRE EN ŒUVRE DES STRATEGIES D’INNOVATION, DE TRANSFERT DE  TECHNOLOGIES ET  DE VALORISATION DES RESULTATS DE LA RECHERCHE-DEVELOPPEMENT.

Compte tenu de l’obsolescence et /ou du manque de documents de politiques en matière de Sciences et de Technologies dans bon nombre pays africains, il se pose souvent des problèmes de mise en œuvre de stratégies d’innovation, de transfert de technologies et de valorisation des résultats de la Recherche-Développement. Cette situation s’explique en partie par le manque de ressources humaines qualifiées capables d’élaborer des documents pertinents sur ces questions.

Aussi, pour pallier à ces déficiences, le CRAT envisage de mettre son expérience et son expertise à la disposition des Etats Membres.

ENCADRE 2

Résultats escomptés

Indicateur de performance

Mise en œuvre de stratégie de gestion et de  valorisation des résultats de la Recherche

Nombre de pays ayant bénéficié de l’appui du CRAT

Nombre de résultats de recherche valorisés

Renforcement des capacités des experts nationaux

Nombre d’experts nationaux formés

 3.  ENCOURAGER LA RECHERCHE, LA FORMATION, LA GESTION ET LA PLANIFICATION TECHNOLOGIQUE  

L’insuffisance de personnel capable d’appréhender, de maîtriser et de gérer les Technologies  porteuses et d’infrastructures constituent souvent un handicap pour le développement des Etats Membres.

A cet égard, le CRAT en tant qu’instrument de promotion de la Science et de Technologie apportera son concours dans la formation des ressources humaines des Etats Membres. L’objectif visé est d’accroître l’expertise nationale.

  • ENCADRE 3

Résultats escomptés

Indicateur de performance

Appui institutionnel

Nombre de pays  bénéficiaires de l’appui du CRAT

Nombre d’infrastructures et  d’équipements et mis en place

Accroître le niveau et la qualification des ressources humaines.

 

Nombre de personnes formées

Nombre de sessions de formations organisées

Accroître la mobilité des chercheurs

Nombre de techniciens/chercheurs échangés

 

4. ENCOURAGER LA COOPERATION ET LA DIFFUSION DES TECHNOLOGIES AU SEIN DES ETATS-MEMBRES, DES AUTRES ETATS D’AFRIQUE ET DU MONDE.

Pris individuellement les Etats africains ne disposent pas de moyens suffisants pour asseoir une bonne politique Scientifique et Technologique, d’où l’urgence de renforcer leur coopération et de mettre en place des structures régionales fortes, capables de prendre en charge leurs préoccupations et relever les défis technologiques du Continent. Par ailleurs, il est nécessaire d’améliorer les circuits d’information entre les Etats sur l’évolution de la science et de la technologie, les résultats acquis et innovations  disponibles à travers le monde afin de réaliser des économies d’échelle.

  • ENCADRE 4

Résultats escomptés

Indicateur de performance

Mutualisation des ressources

 

Nombre de protocoles d’accord et de conventions signés

Disponibilité d’institutions technologiques fortes

Nombre d’institutions régionales opérationnelles 

Accessibilité et dissémination de  l’information scientifique et technologique.

Nombre de documents échangés

 

5. EVALUER LES EFFETS SOCIAUX ET ECONOMIQUES DU TRANSFERT, DE L’ADAPTATION ET LA MISE AU POINT DE TECHNOLOGIES.

Aujourd’hui, le rôle moteur de la science et de la technologie pour le développement économique et social des Etats n’est plus à démontrer. Aussi, le CRAT envisage-t-il de renforcer l’utilisation de la science et de la technologie pour lutter contre la pauvreté et améliorer les conditions de vie des populations africaines.

  • ENCADRE 5

Résultats escomptés

Indicateur de performance

Impact de l’intégration de la Science et de la Technologie dans les programmes nationaux de développement économique et  social

Nombre de programmes dans lesquels  la Science et la technologie ont été intégrés

Accroissement des technologies endogènes mises au point  

Nombre de technologies endogènes  utilisées

Impact économique et social

Nombre d’emplois créés

Amélioration des revenus