Prochains Evénements

02-09-2014
Atelier sur « le Partage et la Valorisation des résultats de la Recherche par l’implication des Acteurs de Développement en Afrique de l’Afrique Centrale » Cameroun

L’atelier se propose de visiter les aspects majeurs liés aux  thématiques technologiques globales  identifiées, d'en…

16-07-2014
Forum international sur la promotion des innovations et des partenariats dans le secteur agro-alimentaire et des agro-ressources Dakar

 16 au 18 juillet 2014 En Afrique, vu le poids social de l’agriculture qui…

10-07-2014
Forum Africain sur la Gouvernance de l'Internet

10 - 12 Juillet 2014 Cairo, Égypte S’inspirant des Objectifs du Millénaire pour le Développement…

Dernières nouvelles

Sommet 2016 Afrique - Aide et Développement International
01-02-2016 uneca.org Centre de conférences des Nations Unies, Addis-Abeba, EthiopieLe sommet se focalisera sur…
2016: Nigéria commence une exploitation commerciale du satellite dés le 16 janvier
12-01-2016 Newswatchtime Nigéria est devenu le premier pays africain à se positionner à l’échelle International…
AREI 10 milliards d’euros pour l’électricité en Afrique
17-12-2015 afriquetechnology.com  Les pays développés ont déjà mobilisé 10 milliards d’euros de financements publics…
POUR NE RIEN RATER!Abonnez-vous via RSS

Agroalimentaire et Biotechnologie

La Révolution Verte a convaincu le monde entier, que la production agricole pourrait bien être à la hauteur de l’accroissement rapide de la population mondiale au cours des prochains siècles. On peut néanmoins constater que l’Afrique a raté le rendez vous de la révolution verte qui, au même moment, a permis à l’Asie d’atteindre l’autosuffisance alimentaire.

Cependant, le développement de l’agriculture principalement axé sur les cultures vivrières, est négativement affecté par les changements climatiques, à travers des fléaux comme la sécheresse et la salinité, dans la plupart des régions et des pays, notamment en Afrique.

Face à leur volonté de renforcer la recherche dans le domaine de l’agriculture et de la biotechnologie pour assurer la sécurité alimentaire, un certain nombre de pays Africains ont été confrontés à des problèmes d’ordre politique et institutionnel. Ces problèmes peuvent être liés au manque de motivation des scientifiques, au déficit de moyens des institutions de recherche ainsi qu’au faible niveau de collaboration entre elles, à l’insuffisance des fonds alloués à la recherche et à l’absence de politiques adéquates pour assurer la sécurité des produits agrobiologiques. Dans de nombreux pays africains, les priorités de recherche dans le domaine de l’agriculture, à l’échelle nationale et régionale, ne sont pas définies. Cela se traduit par la faible sensibilité et le manque d’engagement de certains gouvernements nationaux par rapport à ces questions. Par conséquent, aucune politique ou stratégie spécifique n’a été formulée dans ces pays. Ce qui qu’actuellement en Afrique, certains programmes de recherche en cours en agriculture et biotechnologie sont souvent isolés et dénués d’objectifs précis pour développer des produits spécifiques.

Ainsi, à l’exception de quelques pays, le développement de la biotechnologie en Afrique est encore à ses débuts. Les politiques existantes sur la biotechnologie sont implicites et disséminées dans les politiques définies pour les Sciences et la Technologie.

De ce fait, le Plan Stratégique (2010-2015) du Centre Régional Africain de Technologie (CRAT), décline les objectifs à moyen terme des programmes dans les domaines de l’Agroalimentaire et de la Biotechnologie. Ils ont été conçus au profit des 31 Etats membres qui peuvent collaborer de manière équitable pour atteindre les objectifs scientifiques spécifiques de leurs activités dans le domaine de la Science et la Technologie.

Stratégie du CRAT:

Conscient de l’apport considérable des Sciences et de la Technologie à l’Agro-alimentaire et à la Biotechnologie, le CRAT développe des projets et des programmes fédérateurs de plusieurs pays membres dans différents secteurs. Les thématiques sont fortement axées sur le renforcement de capacité et la formation notamment dans les domaines suivants :

  1. La formation des scientifiques africains dans les systèmes de production agricoles durables et les techniques de la biotechnologie;
  1. Le financement de projets internationaux en collaboration avec les bailleurs de fonds;
  1. La mise en place, à l’échelle nationale et internationale, d’un mécanisme de suivi du développement du secteur de l’agriculture en Afrique ;
  1. La mise en place des Centres d’évaluation technologiques aux niveaux national et international; et
  1. La formation des fonctionnaires en stratégies agricoles, notamment dans l’élaboration des politiques et la reformulation des politiques existantes (par exemple, les politiques de Sciences et de la Technologie) afin de promouvoir l’évaluation de la technologie.

 

Le schéma ci-dessous explique le rôle du CRAT dans l'amélioration de la production alimentaire à travers la science et la technologie.